Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Expérimenter le Mélange des Couleurs en Peinture : Repères et Principes

87 Comments

  • Sailorsasa
    Posted 12 septembre 2019 at 17 h 58 min

    Bonjour ,
    Le Orange et le bleu fait quel couleur
    Si vous pouvez me répondre au plus sa m’aiderait beaucoup
    Merci d’avance pour votre réponse
    Cordialement

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 17 septembre 2019 at 10 h 38 min

      Bonjour,
      Le orange et le bleu sont des couleurs complémentaires. Leur mélange n’est pas destiné à produire une couleur supplémentaire, mais à assombrir l’une d’est couleur du tandem bleu-orange. Par exemple, si vous avez un ciel bleu et que vous souhaitez peindre un ciel sombre et nuageux, ajoutez du orange à votre bleu, il deviendra plus foncé. En fait, on n’utilise pas du noir pour foncer une couleur, mais plutôt sa couleur complémentaire. Ars Longa, Vita Brevis! @++

  • chennouf
    Posted 13 octobre 2016 at 23 h 15 min

    comment obtenir la couleur crevette merci.

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 14 octobre 2016 at 8 h 49 min

      Bonjour,
      La crevette est plutôt rose avec une tendance orangée. Je vous recommanderais de composer d’abord un rouge orangé par un ajout de jaune à du magenta. Ensuite, vous partirez d’un volume de blanc auquel vous ajouterez progressivement votre rouge orangé jusqu’à la couleur souhaitée. Bonne suite à vous. @++

    • sophie
      Posted 25 janvier 2019 at 17 h 43 min

      Bonjour ,
      Comme légèrement évoqué plus bas, les couleurs “primaires” telles que vous les définissez sont “archi fausses”, en tout cas scientifiquement parlant. Il me révolte (je suis photographe, disons le, cela aide) d’apprendre des choses fausses à des enfants, qui se verront devoir revoir les bases inculquées dès la prime enfance, une fois arrivés au lycée (programme de physique). En effet, on y apprend alors que les couleurs primaires (synthese soustractive c à d pigment, peinture) sont le magenta, le cyan et le jaune, faisant du bleu, du rouge et du vert, les couleurs secondaires, et inversement pour la synthèse additive des couleurs (lumière). De plus, le bleu “devient” la complémentaire du jaune, rejoignant Goethe, et les calculs de Temperature de lumière, en degrés Kelvin. Quoi de plus logique également pour le grand public d’apprendre cela dès le plus jeune âge, afin de comprendre pourquoi on parle dans notre ère numérique, d’un moniteur RVB par exemple, ou de constater ce que sont les vraies couleurs primaires de l’imprimerie (CMJ +N !) en changeant ses cartouches d’imprimante, ou en regardant les bords des journaux … !
      J’ai bien étudié la pédagogie Montessori, et on y trouve justement des choses très complexes, introduites simplement, dès le plus jeune âge. Pas d’approximatif ou de tromperie … afin que cela soit integré pour le long terme (Il faut voir le cube du trinome par exemple, en 3/6 ans, qui préfigure la formule (a+b+c)² etc… Je n’ai par contre pas trouvé pourquoi les couleurs primaires, scientifiquement parlant n’étaient pas celles introduites dès le plus jeune age (mobile de l’octaèdre etc …). Le savez vous ?
      Je crois que je vais faire celui pour mon bébé en Cyan Magenta Jaune !!!
      Et continuer de m’indigner lorsque je lis des les livres qui parlent des couleurs avec ma plus grande fille….
      Merci néanmoins pour votre site très riche … !
      Sophie

      • Post Author
        Henri Sequeira
        Posted 27 janvier 2019 at 16 h 37 min

        Bonjour Sophie,

        Au-delà de la couleur, votre commentaire pose deux questions relatives à l’éducation.
        1./ L’apprentissage est-il une question d’inculcation, c’est à dire graver une information, une opinion ou des valeurs dans l’esprit de l’apprenant?
        2./ Les informations apportées dans la relation éducative sont elles fixées de manière permanente?

        On trouve des réponses fondamentales dans la pédagogie Montessori où il est davantage question de cultiver les capacités perceptives et adaptatives des enfants que de fixer des connaissances, et cela, afin que ces enfants grandissants, soient à même de trouver leur place et d’apporter leur contribution dans un monde en constante mutation où les connaissances sont sans cesse actualisées à la lumière de la recherche scientifique et de l’évolution du cadre sociétal.

        A titre d’exemple, dans cette même approche pédagogique, un enfant qui manifeste l’appétit d’écrire très tôt pourra composer des mots librement et écrire « grenouy » en pensant à la grenouille. Son orthographe ne sera pas corrigée et l’on s’attachera davantage à aiguillonner et encourager l’élan de cet enfant pour l’écrit plutôt que d’introduire prématurément les règles d’usage et les notions grammaticales qui fondent l’orthographe (qui sont par ailleurs sur le coup d’une possible réforme).

        Ni approximatif, ni tromperie, il s’agit de la dimension itérative de l’apprentissage par laquelle l’enfant participe activement à ses apprentissages dans un environnement qui respecte sa liberté d’apprendre.

        Pour en revenir à la couleur qui nous occupe, notre article traite de la couleur de manière générique en évoquant le cas particulier de la synthèse soustractive, en se mettant à hauteur des tout jeunes enfants qui nomment leur premières perceptions colorées. Pour répondre à votre question concernant les mobiles de Montessori, il n’ont pas vocation à apprendre les fondamentaux de la couleur au nouveau-né mais à stimuler leur perception des couleurs, suivant leurs aptitudes physiologiques qui ont été révélées par la recherche scientifique qui demeure active dans ce domaine. Il apparaît qu’entre la naissance et six semaines, le nourrisson a une perception du monde en noir et blanc. La couleur fait son entrée progressive et les longueurs d’ondes auxquelles le bébé semble plus réceptif sont celles du rouge, du jaune et du bleu. Mais dans ce domaine également, il n’y a pas de dogme, le bleu peut être turquoise, le rouge plus violacé et le jaune plus orangé ; donc votre mobile cyan/magenta/jaune restera une belle stimulation pour votre enfant.

        J’espère que cet échange vous permettra de comprendre les choix faits dans la rédaction de cet article. Je vous souhaite de beaux moments de partage avec vos enfants. @++

        • Dartigeas
          Posted 5 février 2019 at 13 h 16 min

          Merci de votre réponse !
          Effectivement, je connais le principe de la petite graine que l’on sème, et non du vase que l’on remplit … Et je pense que vous avez tout à fait raison quant au caractère caduque ou arbitraire de certaines données apprises, et à l’intérêt d’entendre des choses contradictoires, qui finalement forgent le sens critique de l’apprenant.

          Mais, demeure pour moi cette interrogation … :
          Dans l’aire du langage, les lettres sont bien formées, et mots disponibles (à la lecture) sont néanmoins correctement orthographiés (selon l’academie française)
          Et pour les maths, les cubes de la tour rose font bien très exactement 1,2, …10 cm. (cm : unité utilisée en France et dans le domaine scientifique international)
          J’ai cru comprendre que ce sont ces notions, ce vocabulaire commun de notre société que nous donnions très tôt aux enfants à côtoyer, afin qu’ils l’intègrent avec tous leurs sens.
          Je m’étonne que pour les couleurs, ait été choisi un autre référentiel que celui de la science.
          Cependant si le rouge (et non le magenta) est la couleur dont la longueur d’onde est la mieux perçue par le nourrisson, alors je peux comprendre ce choix…

          Encore Merci et bonne continuation à vous…

          Sophie

  • OUGHERB Abdessamad
    Posted 29 mars 2016 at 14 h 18 min

    Merci de votre aide

  • le poisson
    Posted 26 février 2016 at 15 h 23 min

    comment fait ton pour obtenir le rose

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 4 mars 2016 at 18 h 44 min

      Le rose et très simple à obtenir : du rouge et du blanc. Mais attention, il faut partir d’un volume de blanc et y ajouter du rouge progressivement et au compte goutte jusqu’à la teinte souhaitée. Bonne peinture. @++

  • ngadi
    Posted 5 février 2016 at 23 h 56 min

    Quelle couleur obtient on Après le mélange du vert et de l’orange?

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 4 mars 2016 at 18 h 41 min

      C’est le mélange parfait pour du… caca d’oie! Si on fait attention au dosage des couleurs, on peut obtenir un beau kaki.
      Merci de votre intérêt et bonne suite. @++

  • stahn
    Posted 24 avril 2015 at 10 h 09 min

    bonjours je voudrais faire une couleur vieux rouge pour ma statue de jésus elle a 60 ans merci d une réponse bonne journée

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 29 avril 2015 at 15 h 03 min

      Bonjour,

      Pour votre projet, il serait préférable de vous rapprocher d’un atelier de peinture pour examiner votre statue et trouver la couleur et la peinture la plus appropriée. Merci de votre intérêt. @++

  • Fabien
    Posted 5 mars 2015 at 10 h 00 min

    Après tous ces commentaires, il faudrait corriger votre article en ce qui concerne le rouge et le bleu… le magenta n’est pas un rouge mais un fuschia. Vous le dite vous-même que les couleurs primaires sont des teintes qu’on ne peut avoir par un mélange,mais le mélange de magenta et de jaune donne justement un rouge.
    Pareil pour le bleu, c’est un mélange de cyan et de magenta.

    Tout est très bien expliqué, mais il faut arrêter de parler de couleurs primaires pour le bleu et le rouge, ça c’est ce qu’on apprend aux enfants en maternelle parce que c’est plus facile pour eux d’identifier rouge et bleu que magenta et cyan. Si c’est juste pour faciliter la compréhension, autant dire que les couleurs primaires sont le rose, le bleu clair et le jaune.

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 17 mars 2015 at 18 h 51 min

      Bonjour Fabien,

      Vous avez raison et nous le savons tous bien. Le rouge et le bleu sont présentés de manière générique et il est important de préciser que dans ces tonalités la primaire est le magenta dans les rouges et le cyan dans les bleus. Mais la couleur est introduite progressivement et de fait on parle de rouge et de bleu d’abord pour ensuite évoluer vers la précision et la nuance. Merci pour votre rappel nécessaire. @++

  • princesse
    Posted 8 janvier 2015 at 16 h 06 min

    Bonjour,
    J’ai un manteau vert olive voir de couleur olive virant vers un caca doigt. Je voudrais le teindre est ce possible de le viré en taupe clair? ou sinon en vert kaki. J’ai appelé une spécialiste qui m’a conseillé d’acheter des teintures vert vif et de l’orange pour qu’il vire en vert kaki? vous ne pensez quoi?

    les teintures noir et vert vif ne sont pas mieux?

    Merci d’avance

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 8 janvier 2015 at 19 h 34 min

      Bonjour. Il nous parait plus indiqué de vous en remettre à des spécialistes de la teinture de vêtements qui tiennent compte des supports sur lesquels opérer.Merci de votre intérêt. Cordialement.

  • debray catherine
    Posted 20 novembre 2014 at 10 h 53 min

    BONJOUR ben moi j ai une question je vois qui n est pas poser surement que les gens sont des pro en peinture mais moi je me dit ok on parle de complémentaire de tel ou tel couleur mais à quoi sert la couleur complémentaire exactement ???

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 20 novembre 2014 at 11 h 14 min

      Bonjour Catherine,

      Les couleurs complémentaires sont diamétralement opposées dans la courbe de couleur. Elles sont dites complémentaire car leur mélange ne produit pas de dominante colorée et tend vers l’annulation de la perception colorée. Ainsi, lorsque l’on mélange deux couleurs complémentaires, on tend vers le gris neutre (bleu+orange=gris) contrairement au mélange des couleurs primaires qui produit une nouvelle perception colorée (bleu+jaune=vert). Les peintres avertis utilisent la complémentaire (au lieu du noir) pour foncer les nuances : Pour foncer le bleu, on rajoute une pointe de orange et vice versa et c’est bien plus “propre” qu’avec le noir. J’espère vous avoir renseignée. Bonne peinture. @++

      • Nicole Beroule
        Posted 19 février 2018 at 3 h 25 min

        J’adore cette réponse

  • AnneLyse
    Posted 9 novembre 2014 at 22 h 29 min

    Comme quoi les bons articles ont une longue durée de vie.
    Merci d’avoir passé du temps à donner des indications simples à une vieille ignare comme moi !
    Cordialement

  • Garcia
    Posted 22 octobre 2014 at 11 h 47 min

    Bonjour Henri,
    J’ai été sur votre site que je trouve génial.J’ai envie de me mettre à la peinture(je dessine assez bien),je suis à la retraite,donc j’ai tout mon temps.Vous est-il possible de m’envoyer sur mon e-mail, un tableau couleur de toutes les couleurs primaires,secondaires,tertiaires et autres(si il y en a). J’ai vu sur d’autres sites les noms des couleurs comme :indigo,turquoise,vermillon,pourpre,corail,kaki,je connais ces noms mais pour me les représenter visuellement,c’est difficile.
    Je vous remercie d’avance.
    Cordialement
    Christian Garcia e-mail:garcialorcadellavega@gmail.com

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 26 octobre 2014 at 18 h 42 min

      Bonjour, le nom de couleurs tels que indigo, turquoise ou vermillon correspondent à une nomenclature alternative pour désigner des tranches précise du spectre des couleurs : les fabicants de peinture ou de vêtements créent ainsi de nombreux noms pour designer des tonalités spécifiques. Pour ce qui est du tableau des couleurs, vous pouvez vous référer aux images de l’article que j’ai créées pour pouvoir servir de guides et de repères. Je vous les transmets en haute résolution à votre adresse. Bonne suite à vous. @++

  • Claire
    Posted 2 octobre 2014 at 16 h 07 min

    Bonjour,
    Merci pour ce site, très intéressant.
    Je repeins quelques pièces chez moi et j’ai acheté un rouge trop clair. D’après vos explication, pour le rendre plus foncé, je devrais rajouter du vert (j’imagine que rajouter du bleu va le “violacer”, ce que je souhaite éviter).
    Quel type de vert? Foncé? Plus bleu que jaune? Et si j’ajoutais du marron foncé? Je sais qu’il est difficile de répondre sans avoir les couleurs sous les yeux mais quelques indications me seraient précieuses, merci d’avance!

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 3 octobre 2014 at 8 h 14 min

      Bonjour, pour trouver la bonne complémentaire qui va vous permettre de foncer votre couleur de manière neutre, identifiez votre couleur sur la roue des couleurs et tracez une diagonale : le point d’arrivée de votre diagonale à l’autre bout de la roue vous indique la couleur appropriée. Faites un test préalable sur une petite quantité pour vous rendre compte des changements. Merci pour votre intérêt et bonne peinture! @++

  • Liana Horbaniuc
    Posted 30 septembre 2014 at 16 h 07 min

    Félicitations pour ce document, je le cite dans mon séminaire.
    Bon courage dans ce que vous faites!

  • kacem
    Posted 25 juin 2014 at 15 h 50 min

    mille bravo
    très intéressant, il suffi de s’y mettre.

  • Gauthier
    Posted 5 mai 2014 at 16 h 33 min

    Bonjour,

    Bon article j’ai moi même testé plusieur mélange mais il est difficile de retrouver exactement la même teinte si on peint un mur très grand. Il va y avoir des décalages de ton entre les couleurs à tout les coups. J’avais trouver la solution d’acheter des pots en grande quantité même si on a pas vraiment de choix de la couleur sur des sites comme BeauxArts qui sont pas mal. J’ai aussi trouvé un site de peinture acrylique où il ont plus de 200 couleurs ( http://www.apyart.com ) et où l’on peut meme commander sa propre couleur. Ça c’est vraiment l’idéal quand on veut des mélanges en grande quantité.

  • souleymane
    Posted 29 avril 2014 at 14 h 49 min

    Merci d ts coeur

  • vasseur jean luc
    Posted 26 février 2014 at 12 h 22 min

    bonjour, votre explication est très clair et super intéressante et vous en remercie. je me permet de vous déposez deux questions, je doit me lancer pour un dessin dans une chambre d’enfant donc une grand surface. le souci c est que en grand pot il n’existe pas les couleurs primaire. donc si j’achète des gros pot en me basant à peu prés sur la couleur les résultat seront ils les même ? ensuite quelle mélange doit je faire pour avoir la couleur du ciel merci

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 6 mars 2014 at 16 h 43 min

      Bonjour Jean-Luc,

      En effet il est difficile de trouver de gros conditionnements pour les couleurs primaires, aussi doit-on se rabattre sur des pots de couleur approchant la teinte des primaires. Pour cela, on pourrait se créer un petit nuancier en empruntant les tubes de gouache primaire dans la réserve de votre enfant et comparer vos teintes avec les pots que vous trouvez en vente. Pour le bleu ciel, il vaut mieux partir d’un base de blanc à laquelle vous ajouterez progressivement le bleu primaire jusqu’à l’obtention de la teinte satisfaisante. Idéalement, on fera des essais sur le mur et observer le rendu au séchage. J’espère que ces suggestions vous aideront. Bon peinture et bonne continuation. @++

  • justin houndekounou
    Posted 1 février 2014 at 18 h 38 min

    je suis un agent commercial dans une entreprise des peintures auto et accessoires donc je suis tomber sur votre site par hazard et les prestation et les presentation m’ont plus donc j’ai conseiller mon frère de vous contactez et de prendre les renseignements necessaire pour voir si il peut travailler avec vous.

  • Derfel
    Posted 7 juillet 2013 at 14 h 40 min

    Je suis enseignant et la façon dont votre article est construit me donne le goût de pousser plus loin la connaissance des couleurs, alors toutes mes félicitations pour votre exposé, il est très ”clair”. :)

    Une seule chose, quelqu’un connaît-il l’existence d’un logiciel gratuit qui permettrait de faire le mélange de diverses couleurs afin d’en observer la résultante à l’écran ?

    Merci et bravo !

  • chaherpeinture
    Posted 1 juillet 2013 at 11 h 34 min

    salut et merci bcp pour cette publication qui nous offre une large connaissance dans le domaine malgré notre expérience dans le domaine

  • kanouni
    Posted 26 juin 2013 at 1 h 29 min

    merci pour cette article tres interessant .

  • sam
    Posted 24 avril 2013 at 10 h 35 min

    Bjr et mci pour cet article que je trouve très intéressant! je dbute dans la peinture sur verre (vitrail) et je reste admirative devant le mélange des couleurs (impressionnant et amusant). Sauf que pour obtenir la couleur que j’imagine, je gaspille énormément (éventuellement pour le fuschia). Je vous avouerai que je ne comprends pas tous dans l’article (cercle chromaatique, étoile des couleurs …). Je soouhaiterai trouver sur votre site un tableau complet et simplifié sur les mélanges des couleurs primaires, secondaires et tertiaires type (couleur+couleur=couleur). Mci et bravo !

    • Henri Sequeira
      Posted 24 avril 2013 at 19 h 24 min

      Bonjour Sam,

      A l’origine, cet article a été écrit pour fournir des bases d’expérimentation pour les éducateurs désirant pratiquer les arts plastiques avec de jeunes enfants. En ce sens, il offre des outils et des repères pour développer le sens de la couleur et des mélanges de couleurs afin que ces derniers puissent les utiliser au service d’une expression artistique. Nous espérons un jour pouvoir prolonger cet article avec des éléments plus pratiques résultant de ces expérimentations et peut-être des supports plus immédiats. Merci beaucoup pour votre intérêt. Bon travail à vous!

  • Stoll
    Posted 10 mars 2013 at 17 h 14 min

    Bonjour à tous les intervenants.

    Même en ayant bien lu toute l’explication initiale et les commentaires (ceux techniques), je ne vois pas comment, par exemple, à partir d’une peinture bleu pâle on peut obtenir une peinture blanche (ou ivoire, ou rosée, etc)

    • Henri Sequeira
      Posted 11 mars 2013 at 17 h 15 min

      Bonjour,

      Je ne suis pas sûr de bien comprendre votre demande. S’agit-il d’obtenir un blanc très légèrement teinté? Si c’est le cas, votre base de départ doit être le blanc dans lequel vous aller ajouter avec parcimonie quelques touches de la couleur souhaitée. L’usage d’une pipette peut s’averer utile. En espérant que cette réponse vous sera utile. Bonne continuation. @++

  • TSUANYO YENDO JULES-ROMÉO
    Posted 22 février 2013 at 17 h 02 min

    bjr article tres interessant et je penses avoir besoin de vous contacter de temps en temps pour la suite de mes travaux car je suis ingénieur textile et je travail sur l’experimentation comptant pour l’extraction d’un colorant sur une plante équatoriale donc je prefere encore taire le nom jusqu’a present et compte pour le moment venu effectuer une teinture avec cette derniere.merci bien de votre article

  • val
    Posted 28 novembre 2012 at 4 h 14 min

    Bonjour, je tiens à vous remercier pour cette article très complet et constructif. Je commence ma 1ère toile et votre article m’aide beaucoup. Je voulais savoir comment faire du fushia svp? Merci d’avance.

    • Henri Sequeira
      Posted 28 novembre 2012 at 16 h 03 min

      Bonjour,

      Pour votre mélange, trouver le bon équilibre entre Magenta + Cyan + pointe de Blanc. Merci de votre intérêt et Bonne peinture! @++

  • christian
    Posted 27 novembre 2012 at 20 h 45 min

    Bonjour,
    En peinture,l’abstrait est t-il plus facile pour débuter dans la recherche des couleurs ( la lumière) vu que les formes à mon avis correspondent plus à l’idée de chacun , et peuvent ” ne ressembler à rien ” (…) . Un portrait demande plus de rigueur au niveau précision : Le portrait est plus précis au niveau de la forme ( les yeux) . Donc plus difficile à peindre . Par contre l’abstrait permet de ” mélanger différentes couleurs, ne correspondant pas entre elle ” Donc plus facile, pour un débutant ! Votre avis?

    • Henri Sequeira
      Posted 28 novembre 2012 at 15 h 57 min

      Je dirais que cela dépend de la recherche de chacun. L’exploration de la couleur est en elle-même exigeante, tout comme peut l’être la représentation figurative. La peinture abstraite peut-être abordée comme une porte d’entrée de la couleur, mais elle est souvent amenée par une démarche personnelle, une quête intime, un regard singulier… La couleur va être au service de cette démarche. C’est le début d’une belle discussion… Bien à vous.

  • Henda
    Posted 25 novembre 2012 at 10 h 32 min

    Bonjour, Henri ,
    Merci pour votre article que je trouve très constructif.
    Je m’intéresse à la peinture sur soie, pourriez vous me conseiller sur le mélange des couleurs dans cette discipline?
    Encore merci

    • Henri Sequeira
      Posted 25 novembre 2012 at 13 h 01 min

      Bonjour Henda,

      Aux Beaux-Arts, on recommande aux élèves de commencer avec les trois primaires, c’est probablement la meilleure école. Vous affinerez ainsi votre intuition de la couleur. Merci de votre intérêt et Bonne suite!

  • Clerc
    Posted 24 novembre 2012 at 20 h 40 min

    Pour faire un croquis,au crayon je me débrouille pas mal ! Par contre pour la peinture je n’ai aucune base. très heureux d’avoir trouver votre blog pour m’aider dans ce domaine inconnu . J’aimerais bien progresser dans le domaine de la peinture sur toile ! Je pense que votre blog va me servir à progresser ( malgré que peindre sur toile, n’est pas simple). Merci encore, car je viens d’apprendre comment créer du noir avec les trois primaires ? .

    • Henri Sequeira
      Posted 25 novembre 2012 at 12 h 45 min

      Bonjour Christian,

      Le crayon est très souvent utilisé pour délimiter des contours. Si vous pouvez utiliser la lumière avec des crayonnés, vous peignez déjà en quelque sorte. Votre passion explorera naturellement les subtilités de la couleur. Bonne suite!

  • menard eric
    Posted 21 novembre 2012 at 18 h 15 min

    Bonjour
    dans la synthèse soustractive , votre rouge est il du Magenta? et votre bleu est il du Cyan ?
    comme sur les imprimantes il y a des cartouches cyan magenta et jaune …la somme des trois donne du noir
    Cordialement

    • Henri Sequeira
      Posted 22 novembre 2012 at 13 h 25 min

      Bonjour,

      Oui, les couleurs primaires en peinture sont le cyan, le magenta et le jaune. La précision est importante! Merci de cette clarification. @++

  • pain
    Posted 11 novembre 2012 at 13 h 25 min

    Est ce que vous pouvez me dire avec du rose clair qu’elle couleur je peux mélanger pour obtenir un oranger très clair . merci

    • Henri Sequeira
      Posted 11 novembre 2012 at 23 h 28 min

      Bonjour Nicole,

      L’idéal, est de partir d’une base de Blanc et ajouter une pointe de rouge et une pointe de jaune. Si vous avez déjà votre rose, faites le évoluer vers le orange en y rajoutant du jaune et éventuellement davantage de blanc. Bonne cuisine! @++

  • Valosoleil
    Posted 10 novembre 2012 at 22 h 59 min

    Bonsoir, merci pour cet article! il est super! j’ai tenté de télécharger les documents, mais ils ne se lisent pas :-(
    Les auriez-vous sous un autre format ?
    merci
    valérie

    • Henri Sequeira
      Posted 11 novembre 2012 at 23 h 04 min

      Bonsoir Valérie,

      Je vous envoie les fichiers en versions Jpeg sur votre boîte mail, ça devrait fonctionner
      ainsi. Profitez-en bien!

      Merci de votre intérêt et à bientôt dans le JDK!

      Cordialement

  • Sandrine
    Posted 19 octobre 2012 at 18 h 33 min

    Bonjour Henri,
    Je vais finir la troisième boîte selon le modèle classique “Montessori” mais les difficultés que j’ai rencontré m’ont fait creuser le sujet et grâce à votre article, j’ai allongé la liste de mes bricolages prévisionnels!

    • Henri Sequeira
      Posted 19 octobre 2012 at 22 h 44 min

      Bonjour Sandrine,

      Je vous donne du boulot! Bon, les enfants en profiteront bien. Bon bricolage! @++

  • Sandrine
    Posted 17 octobre 2012 at 14 h 50 min

    Bonjour Henri,
    Je tenais à vous remercier pour le partage de votre riche travail. J’ai lu tous vos articles avec plaisir et je me sers aujourd’hui des informations de celui-ci car je fabrique actuellement la 3ème boîte de couleurs. J’ai essayé de foncer mes couleurs avec du noir et j’ai finalement décidé de procéder autrement. Je suis confortée dans ma décision! J’apprécie particulièrement le triangle des relations complémentaires que je trouve très beau tout en étant très instructif.
    Merci à vous.

    • Henri Sequeira
      Posted 17 octobre 2012 at 15 h 40 min

      Bonjour Sandrine,

      Merci beaucoup pour ce retour et le temps passé en notre compagnie. Cet article a pour but de nous permettre de revisiter ces fondamentaux afin que l’on puisse guider nos enfants dans leurs expérimentations et leurs découvertes! Je suis vraiment ravi que vous appliquiez ces principes pour votre boîte des couleurs. Bon bricolage à vous! @++

  • Sylvie B
    Posted 16 octobre 2012 at 21 h 17 min

    Bonsoir,

    Merci beaucoup pour vos conseils,
    en fait je suis artiste peintre et ma demande concernait la lumière
    du blanc sur mes tableaux .
    Je n’arrive pas à obtenir la lumière du blanc ( de plomb ) des oeuvres
    de l’époque.
    Auriez-vous une astuce ?
    Merci

    • Henri Sequeira
      Posted 16 octobre 2012 at 23 h 02 min

      Bonjour Sylvie,

      Pardonnez ma méprise avec la décoration intérieure. Pourquoi ne pas réaliser votre blanc de plomb vous-même ; les procédés d’oxydation du plomb sont facilement applicables ; vous pouvez vous procurer facilement du plomb, de l’acide acétique et du fumier et lancer le processus. je vous renvoie sur ces liens qui expliquent les procédés d’oxydation :

      Equivalent moderne du blanc de plomb ou céruse
      Le Blanc dans encyclopedie.eu

      et ces deux articles très intéressants si vous êtes anglophone :

      The Great Lead White
      Getting the White Right

      Voilà. Bien se protéger pendant les manips et à tenir hors de portée des enfants bien entendu. Si vous adoptez ce choix, tenez-moi au courant de vos résultats.
      Bonne suite à vous. @++

  • Véronique Pinguet
    Posted 16 octobre 2012 at 0 h 44 min

    bonjour Henri,
    merci pour ce site qui est une mine d’or de renseignements pédagogiques ludiques partagés.
    pour votre réponse à Yves et son taupe clair, je préciserais juste que la quantité de couleurs mélangées doit être très faible par rapport à la quantité de blanc quand on veut obtenir une teinte claire – sinon on gaspille très vite des litres de blanc sans parvenir à éclaircir ! les couleurs claires foncent en séchant et les couleurs foncées éclaircissent, hélas…
    merci pour ce beau triangle des relations complémentaires, j’admire le travail !
    au plaisir de vous lire encore, il y a tant de choses à explorer.

    • Henri Sequeira
      Posted 16 octobre 2012 at 8 h 26 min

      Bonjour Véronique,

      Merci pour votre visite et vos informations qui viennent bonifier cet article. Il est en effet important de préciser que l’apport de blanc pour éclaircir une couleur risque d’être considérable. Des tests préalables sur de petites quantités mettront en évidence la proportion de blanc nécessaire pour obtenir l’éclaircissement souhaité d’une couleur initiale. On s’apercevra également qu’il est préférable de partir d’une base de blanc que l’on viendra teinter progressivement jusqu’à satisfaction. Votre article Ombres et Lumières enrichi également la démarche permettant à chacun, enfant ou adulte de représenter les objet suivant la lumière qui les met en évidence. Des crayonnés en noir et blanc pour commencer, puis exploration avec et par la couleur. Merci encore Véronique pour cet échange et à très bientôt dans “les allées du jardin”! @++

  • Sylvie B
    Posted 14 octobre 2012 at 0 h 57 min

    Bonjour ,

    Je cherche à modifier une peinture blanche classique pour la rendre
    extrêmement lumineuse , comment dois-je faire ?
    Merci

    • Henri Sequeira
      Posted 14 octobre 2012 at 21 h 00 min

      Bonjour Sylvie,

      Les techniques pour intensifier la luminosité en peinture s’appuient sur la notion de contraste. En décoration intérieure, si vous êtes sur du blanc uni, l’environnement immédiat (sources de lumières – mobilier important) va agir sur l’ambiance lumineuse de votre pièce. En lumière artificielle, des ampoules à 5500° Kelvin (Lumière du jour) apporteront une tonalité vivifiante à votre intérieur. Pour ce qui est de la peinture même, il est préférable de se rapprocher des conseillers des enseignes de peinture ou de bricolage en général. Il existe des formulations qui répondent à ce type de recherche. J’espère que vous trouverez votre solution à travers ces différentes pistes. Bonne suite à vous!

  • Kady TRAORE
    Posted 11 octobre 2012 at 12 h 18 min

    Bonjour,
    Merci pour les couleurs.

    • Henri Sequeira
      Posted 11 octobre 2012 at 16 h 11 min

      Bonjour Kady,

      Merci pour votre message. J’espère que cetr article vous servira. Bonne suite. @++

  • Rachel
    Posted 1 octobre 2012 at 14 h 08 min

    Bonjour, merci pour vos renseignements.

    • Henri Sequeira
      Posted 1 octobre 2012 at 19 h 23 min

      Bonjour Rachel,

      Ravis que cet article ait pu vous aider. Merci de votre visite. @++

  • Aska
    Posted 31 août 2012 at 13 h 16 min

    c’cool ca.

  • Drouin yves
    Posted 22 août 2012 at 13 h 34 min

    Bonjour
    J’aimerai obtenir une couleur taupe clair on marron glacé
    qui veux me dire comment faire

    Merci d’avance

    • Henri Sequeira
      Posted 24 août 2012 at 10 h 08 min

      Bonjour,

      Pour réaliser la couleur taupe clair, on aura d’abord besoin des trois couleurs primaires, puis du blanc..
      1. Rouge + Jaune pour obtenir de l’orange
      2. Ajouter parcimonieusement du bleu pour virer à la teinte de marron souhaitée.
      3. Ramener progressivement au taupe clair en rajoutant du blanc.

      Note : la qualité du marron variera suivant la proportion de jaune dans le mélange initial pour obtenir la couleur orange.

      Amusez-vous bien! @++

  • Komlove
    Posted 8 juillet 2012 at 17 h 18 min

    Haaa!!! Merci pour tous ces thèmes car ils aideront à faciliter mon travail. Je suis communicateur visuel (communication par l’objet), ça m’aidera à expliquer les choses plus facilement. Merci

  • VanessaV
    Posted 20 juin 2012 at 22 h 27 min

    Je reviens et j’adore ces triangles de Delacroix. J’utilise bien les cartes de nomenclature de couleurs mélangées, elles m’aident beaucoup dans l’approche du code daltonien… merci encore

    • Henri Sequeira
      Posted 21 juin 2012 at 14 h 49 min

      Bonjour Vanessa, ravi de te voir réapparaître sur cet espace! Effectivement, le triangle de Delacroix permet de se rendre compte de l’amalgame du rouge et du vert dans la vision d’un deutéranope. J’ai parcouru les différents articles de ton blog I am Like I am sur la question. Le code de Neiva est une belle trouvaille. On peut s’acheminer vers une véritable traduction de la perception des couleurs avec des codes reconnus et adoptés par tous. Merci pour ce retour très instructif. Bonne suite à vous. @++

  • Damien
    Posted 21 avril 2012 at 9 h 26 min

    Bonjour Carine,

    quand vous dites:
    “Et comment voit-on le jaune? pcq à la fois les cônes verts et rouges sont excités.Excités pendant le même temps? et bien non…. de là, les phénomènes rigolos de voir ce qui n’existe pas… comme vous le montrez si bien.”
    Pouvez vous détailler ou donner une réfèrence sur le fait que les cones verts et rouges ne sont pas excités pendant le “meme temps”. Ca m’intèresse de comprendre.
    D’autre part ma comprehension du monde réél qui nous entoure et ce que nous en percevons avec nos petits cones et notre cerveaux me fait dire la chose suivante:
    Immaginons un laser qui emet la longueur d’onde que les hommes percoivent comme jaune (disons 580nm) et bien meme si nos cones ne sont sensibles qu’au rouge , vert ou bleu ils vont quand meme etre excités (certainement plus faiblement) à cette longueur d’onde du jaune.
    D’autre part ca veut egalement dire que la synthése additive n’est que le reflet du comportement de nos cones et de l’inteprépation en couleur qu’en fait notre cerveau. Peut-etre que d’autres animaux ont une synthèse additive différente, par exemple avec un 4eme cone qui capte le violet…
    Un autre commentaire me vient, le rose n’existe que dans la tete des hommes (et des femmes ;) ) car il n’est pas présent dans les couleurs que le prisme emet quand il decompose la lumière blanche. C’est a dire qu ‘il est impossible de créer un laser rose.

    Merci pour cet article très intéressant en tout cas!

  • nasser
    Posted 10 avril 2012 at 17 h 27 min

    Très bon article!
    encore merci

  • Hélène
    Posted 14 mars 2012 at 7 h 28 min

    Très bon article, simple, précis … parfait. Je sens que je vais passer un peux de temps sur ce blog

  • ben khoud dalenda
    Posted 21 février 2012 at 8 h 44 min

    Bonjour
    une riche recherche ,merci pour les informations et pour le site,à donner du plaisir à faire soit meme l’experience.

  • carine christens
    Posted 18 janvier 2012 at 14 h 32 min

    Merci pour votre article.
    Mais il serait opportun de mieux préciser ce que vous appelez couleurs: les couleurs-pigments = peinture ou photocopieuse … procédure soustractive)… par opposition aux couleurs-rayonnements présents dans l’air(= arc en ciel,lumières d’une boîte de nuit…procédure additive)….). L’addition des couleurs-rayonnements donne le blanc!

    Les couleurs-rayonnements primaires sont le rouge,le bleu et le vert.
    Ce sont ces couleurs-là que les pigments absorbent.
    Le mélange des rayons est une addition des rayons… et de leur couleur.

    Les couleurs-pigments primaires sont à mon sens le magenta ( pigment qui a absorbé le vert de la lumière blanche (LB) qui l’éclaire, et renvoie le magenta),le jaune ( pigment qui a absorbé le bleu), le cyan ( pigment qui a absorbé le rouge).
    Le mélange des pigments est une addition des pigments …il y a addition des couleurs soustraites(= absorbées), il y a soustraction d’une somme:j(= LB-b) mélangé à c(= LB-r) = LB -( r+b).
    Le mélange de tous les pigments aboutit à faire absorber (soustraire) la totalité de la lumière blanche qui y arrive: on voit du noir.

    Les mélanges de pigment sont difficile à maîtriser, car le bleu -plus énergétique- est mieux absorbé.
    Le mieux est de s’amuser: mélanger, et s’arrêter quand on a ce que l’on veut, sur la toile ( puisque le résultat dépend des couleurs voisines ).

    Car la paresse est une qualité humaine, l’information initiale a intérêt à être la plus complète possible. Aussi pourrait-on ajouter ceci. L’oeil humain ( rétine) a des cônes de 3 types: ceux sensibles au rouge, au bleu et au vert.( tiens-tiens: les couleurs-rayons primaires). Et comment voit-on le jaune? pcq à la fois les cônes verts et rouges sont excités.Excités pendant le même temps? et bien non…. de là, les phénomènes rigolos de voir ce qui n’existe pas… comme vous le montrez si bien.

    Merci de laisser la possibilité d’envoyer des commentaires.

    • Henri Sequeira
      Posted 19 janvier 2012 at 10 h 20 min

      Bonjour Carine,

      Merci pour toutes ces précisions qui viennent enrichir cet article, avec notamment le point sur les propriétés de l’oeil humain. Dans notre présentation, comme entendu dans le titre de l’article, nous parlons de la synthèse soustractive. Le rouge primaire est effectivement du Magenta, tel que l’on trouve dans les conditionnement pour les peintres et dans les kits de peinture pour enfant. Merci encore et Bonne suite à vous!

  • myriam metzmacher
    Posted 4 janvier 2012 at 23 h 19 min

    Un grand merci pour votre article qui va m’aider a mieux me servir de la peinture.

  • lefeuvre
    Posted 18 novembre 2011 at 22 h 37 min

    MERCI POUR VOTRE SITE QUI M A FAIT REVE PATRICIA

  • VanessaV
    Posted 26 juin 2011 at 23 h 19 min

    Oh je ne l’avais pas vu cet article, très complet. Merci j’ai encore des pistes à étudier pour mon petit loup et son daltonisme.

    • Henri Sequeira
      Posted 8 septembre 2011 at 9 h 53 min

      Salut Vanessa,

      Cet article-là est plus orienté vers les éducateurs, mais nous espérons poursuivre dans la série avec des articles plus orientés vers les enfants! À très bientôt sur la toile!

Répondre à Liana Horbaniuc Annuler la réponse