Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Évocations de la Mort dans les Films pour Enfants

20 Comments

  • Xepam
    Posted 6 septembre 2019 at 17 h 12 min

    Merci pour ce bel article, En effet ce thème intrigue souvent les enfants et nous ne savons pas toujours comment leur répondre, étant nous-même pas toujours à l’aise face à cette thématique.

  • Audrey
    Posted 2 avril 2018 at 20 h 27 min

    Bonjour, je souhaiterai votre avis sur un sujet particulier.
    Je me pose la question du “quand” et “quel âge” peut on montrer des images parlant de la mort aux enfants et doit-on le faire avant qu’ils y soient confrontés? Pour les enfants âgés de moins de 4 ans par exemple, pensez-vous que cela peut induire chez eux des traumatismes?

    Merci pour votre réponse.

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 9 avril 2018 at 0 h 14 min

      Bonjour Audrey,

      Je ne suis pas spécialiste en la matière ; cependant, l’article a été écrit dans le but de permettre aux parents d’aborder la question de la mort au même titre que d’autres problématiques qui sont objet de questionnements chez les tout-petits qui découvrent leur environnement. L’idée était donc d’être préparé à aborder le thème de la mort, lorsque que ce questionnement survient chez l’enfant, et non pas le devancer. Le tabou de la mort est un acquis culturel auquel l’enfant est étranger et ce qui est caché devient vite inquiétant. Chez l’enfant, les questionnements sur la mort surviennent vers l’âge de 4 ans et nous devons pouvoir en parler de manière apaisée : c’est plutôt le silence, le malaise, l’exclusion de l’enfant de cette réalité de la mort qui seraient sources de troubles plutôt que la mort elle-même, qui fait partie de la vie. C’est le sens de notre article : proposer aux parents de se débarrasser du tabou de la mort. Pour le “Quand?” et “Quel âge?”, laissons l’enfant faire ses observations et venir à nous avec ses questions…

      Bonne continuation…

  • Cécile - L'Ecole de Mes Rêves
    Posted 15 janvier 2016 at 20 h 39 min

    Très bel article !

    Je trouve très intéressant votre façon de présenter et de regrouper ces dessins animés et films: le mal désincarné, la promesse de l’éternité…

    En en sélectionnant 2 ou 3, cela permet d’aborder la mort sous différents angles.

    En tant qu’enseignante, j’utilise plus facilement la littérature de jeunesse et les contes pour aborder les thèmes forts.
    Cet article m’ouvre des horizons !

    A travers l’écran, les émotions des personnages sont retranscrites, l’enfant qui regarde en éprouve également. Cela en fait un excellent support pour en parler ensuite.
    L’intermédiaire de la fiction est un support intéressant pour engager la discussion à l’école et prendre de la distance, sans tomber nécessairement dans l’affectif.

    Merci beaucoup!

  • Goyave
    Posted 31 mai 2015 at 12 h 10 min

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour votre site d’une grande richesse et où il est toujours agréable de circuler et picorer des idées ça et là… Je me permets d’intervenir pour également partager ce film ” l’Extravagant Voyage de TS Spivet “. Wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Extravagant_Voyage_du_jeune_et_prodigieux_T._S._Spivet_%28film%29 .
    C’est un film qui aborde de nombreux sujets (culpabilité, différence, mort, douance, acceptation de soi, de l’autre, comportement des adultes pas toujours respectueux des enfants, aller au bout de ses rêves, etc.). C’est aussi l’adaptation par JP Jeunet d’un livre que nous n’avons pas lu. Mais servi par une poésie, une beauté incroyable, l’émotion est palpable à chaque instant. Notre fils de 7 ans a beaucoup aimé le film qui comporte pourtant une scène très dure (puisqu’il ” tue ” son frère par accident).
    A propos de mort et de culpabilité (mais pas que), il y a aussi le magnifique ” Le Secret de Thérabitha ” ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Secret_de_Terabithia ), que nous n’avons pas encore partagé avec lui. Tout comme le dur ” Tombeau des Lucioles ” ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Tombeau_des_lucioles ).

    En tout cas, infiniment merci pour tout ce temps passé à partager vos recherches/connaissances.

    Chaleureusement,
    Goyave.

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 11 juin 2015 at 9 h 50 min

      Merci Goyave pour ces recommandations. Au fil du temps, de nombreux films se révèlent ou se créent autour de cette thématique. Nous n’avons pas encore vu l’Extravagant Voyage de TS Spivet ni le Secret de Thérabitha, mais probablement avec d’autres, ils s’intégreront à notre sélection lors de notre prochaine mise à jour de l’article. Merci pour votre intérêt et de votre participation. A très bientôt dans les allées du Jardin… @++

  • Stéph'
    Posted 13 décembre 2014 at 10 h 49 min

    J’en ajoute encore un alors :)): le dessin animé “à la poursuite du roi plume” de cette année.

    PS: J’ai actuellement à cœur de présenter des exemples féminins constructifs et inspirants à nos enfants. Avez-vous envisagé d’établir une nomenclature de femmes ayant “marqué” notre histoire, pour changer un peu des “grands hommes” :). Les exemples ne manqueraient pas: mama miti, hildegarde von bingen, etc. Si vous avez des idées? Dans tous les cas, excellente continuation, et encore merci pour tous vos partages qui nous enrichissent.

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 18 décembre 2014 at 23 h 14 min

      Merci pour cet ajout. Je comprends votre idée, mais il serait réducteur d’en rester à une seule série de fiches de nomenclature pour les femmes. Il faudrait dégager des thématiques comme “Les scientifiques” par exemple. N’hésitez pas à me faire parvenir vos suggestions par mail à contact@lejadindekiran.com. Merci encore. @++

  • Stéph'
    Posted 28 novembre 2014 at 21 h 06 min

    Bonjour,

    Je me permets d’ajouter le merveilleux “l’avion” de Cédric Kahn. Les livres pour enfants autour de ce thème sont aussi une ressource riche. Merci pour tout ce que vous faites.

    • Post Author
      Henri Sequeira
      Posted 3 décembre 2014 at 7 h 59 min

      Bonjour Stéphanie,

      Merci pour cette notification. A la découverte de différents nouveaux films sur ce thème, nous pourrons prochainement faire une mise à jour de l’article en les incluant. Bonne suite à vous. @++

  • Antonella
    Posted 3 novembre 2011 at 17 h 29 min

    Merci beaucoup pour tous ces renseignements. Je voudrais ajouter à la liste un film qui n’est pas spécifiquement pour enfants mais, à mon avis peut être vu par des jeunes ados: “La vie est belle”, de Roberto Begnini. C’est un film fort car il parle de la déportation dans les camps d’une famille juive et est centré sur la figure de l’enfant qui, grace à la capacité de son père de prendre toutes les situations, même les plus terribles, du point de vue du jeu, nous fait approcher la mort comme dans un conte. Je trouve que c’est un hymne à la joie, à la vie et à la mort qui n’existe pas…

    • Henri Sequeira
      Posted 3 novembre 2011 at 18 h 07 min

      Bonjour Antonella,
      Ravis de vous voir apparaître dans cet espace! Bien-sûr, “La Vie est Belle” de Begnini s’inscrit parfaitement dans cette réflexion avec cependant la dimension de la “Mort Industrielle”, et ce film est probablement une voie d’accès à cette Histoire bouleversante de l’Homme. Merci pour cette bonification et aussi pour ce tintement de joie qui enrichit notre vision sur la Mort. A bientôt au détour du Jardin ou dans votre site : Éducation à la Joie.

  • VanessaV
    Posted 17 octobre 2011 at 17 h 27 min

    Très bel article, devrais-je rajouter comme toujours! Nous avons aussi abordé la mort, histoires du soir mais aussi films. Nous n’avions abordé le thème qu’avec Kung Fu panda, Le géant de fer et Le roi lion dans ce que tu proposes. Mais bizarrement celui qui lui amène le plus de réflexions sur la mort est “Coraline”… perte de la maman, remplaçable ou non… suivi de “Milo sur Mars” où la figure maternelle est elle aussi en danger.

    • Henri Sequeira
      Posted 17 octobre 2011 at 21 h 10 min

      Bonjour Vanessa,

      Merci pour ces références ; ce sont des films que nous n’avons pas vus. Nous souhaitons enrichir l’article progressivement des films qui nous seront notifiés. En voilà deux de plus à notre liste! Super! @+

  • golfier
    Posted 10 octobre 2011 at 20 h 36 min

    Merveilleux, j’ai une grande question tout de même.
    Et après ??
    Mon fils a quatre ans, nous avons perdu une chèvre après qu’elle est mis au monde la petite chevrette. C’est passé je dirais naturellement car il a compris et acceptais que les animaux meurent soient parce qu on les mangent soit parce qu’ils sont malades. Sauf Bô : son chien . Lui c’est pour la vie. Hum hum là je suis collée car je lui répond qu un jour Bo aussi ira rejoindre Manon sa chèvre. Mais non fo vite passer car les larmes et le stress arrivent.

    De plus, nous avons perdu son arrière grand mère. Et pareil, nous pensons qu’il avait réalisé sans trop réalisé. Nous lui avons dis “Mamé est morte et elle est partie très heureuse car 98 ans elle attendais ce jour depuis fort longtemps et patati et patata” `
    Maintenant voilà six mois, il bloque rarement mais il bloque quand même au moment du coucher . il pleure que sa gd mère soit morte. Pourquoi elle est morte. il veut qu’ elle revienne. il ne veut pas que je vieillisse ni que je meure après. Et du coup parfois il ne veut pas grandir car il ne veut pas vieillir. J ai un grand doute sur ma belle mère de comment elle en a parlé avec lui même si je lui ai fait des recommandations. Mais elle a était lui dire que moi aussi je serais vieille un jour et que moi aussi je vais mourir mais le gosse a quatre ans . bref

    comment leur parler ce ce qui sera inévitable lorsque c’est un sujet qui les stress??
    Merci

    • Henri Sequeira
      Posted 11 octobre 2011 at 14 h 35 min

      Bonjour Stéfanie,

      Nous pouvons nous interroger sur notre position par rapport à la Mort lorsque nous en parlons avec nos enfants. En nous assurant que l’inquiétude de l’enfant n’est pas motivée par des situations objectives, nous pouvons accepter que notre enfant pleure sa grand-mère défunte. Nous avons traversé également ce passage des 4-5 ans où les questions fusent et les larmes affleurent et notre réponse a été notre présence, notre disponibilité en acceptant les larmes de notre enfant. Il n’est pas question d’organiser un cours sur la Mort, mais juste d’accueillir le sujet et d’en discuter, sans tenter de détourner la conversation.

      La littérature enfantine un excellent support pour cet accompagnement : je vous recommande notamment “l’Arbre sans fin” de Claude Ponti où il est question d’une grand-Mère disparue. Dans votre cas où il y a de nombreux adultes référents autour de votre enfant, vous êtes sa compagne d’exploration de la Mort! Discuter avec les autres adultes qui l’entourent vous permettra de tisser un réseau sincère et bienveillant autour de votre enfant.

      Merci pour ce partage. Bonne suite!

  • mimi
    Posted 6 octobre 2011 at 1 h 48 min

    Merci… beaucoup de personnes sont mortes dernièrement, et des personnes jeunes pour beaucoup. Les enfants posent des questions, ont besoin de comprendre. Ces supports aideront.

    • Henri Sequeira
      Posted 6 octobre 2011 at 11 h 04 min

      Nous l’espérons Mimi. Parler de la Mort librement avec nos enfants est une aide à la vie! Bonne suite à vous.

  • Amélie
    Posted 1 octobre 2011 at 11 h 17 min

    Belle idée et bel article encore :)

    Je rajouterai qu’en effet c’est un thème important et plein de sens qu’amène l’enfant quand il questionne sur la mort, qu’il est “prêt” à chercher plus loin, à entendre ou voir… Comme il peut ne pas l’être du tout, et là en tant que parent chercheur, parent accompagnateur, respectueux, on se doit également de respecter cela, le rythme de nos chérubins sur leurs découvertes de la Vie.
    Bateau ici sur ce beau site dédié à l’enfance, sa richesse, son appétit de vie, mais parfois tellement oublié à d’autres endroits… Heureusement que nos enfants font le tri et qu’ils ne seront touchés essentiellement que par ce qui leur parle, mais bon…
    Pour exemple, mon fils qui l’an dernier ne pouvait absolument pas regardé le Roi lion, très inquiet par la scène où l’enfant perd son père… Il ne pouvait tout simplement pas.
    Et bien hier, il me posait LA question sur d’où viennent les bébés :)Chaque chose en son temps!… Juste se laisser guider…

    Merci encore pour ce nouvel article très enrichissant! Je vais de suite chercher ces films!
    Belle journée à vous,
    Amélie

    • Henri Sequeira
      Posted 1 octobre 2011 at 12 h 19 min

      Merci beaucoup Amélie pour cette réaction. Nous avons été naturellement conduits à produire cet article car le thème n’est pas contourné par l’enfant et la fiction audiovisuelle est souvent pour lui un média de prédilection. Nous espérons que cette sélection et ces éléments de réflexion offrent au parent accompagnateur une voie d’exploration du thème de la Mort afin que chacun développe une disponibilité aux interrogations de l’enfant.

Répondre à Cécile - L'Ecole de Mes Rêves Annuler la réponse